Menu

La Croix-Rouge, un quotidien d’entraide et de solidarité


Lundi 28 Mars 2022


Des bénévoles de l’antenne de Fontenay-le-Comte réunis aux côtés de Didier Ragon (à gauche)
Des bénévoles de l’antenne de Fontenay-le-Comte réunis aux côtés de Didier Ragon (à gauche)
Didier Ragon est le nouveau président de l’antenne locale de la Croix-Rouge à Fontenay-le-Comte. Pour cet homme au grand cœur, la solidarité est un véritable sacerdoce. Rencontre.

Didier Ragon a parcouru le monde avant de venir s’installer, il y a cinq ans, à Fontenay-le-Comte. Profondément altruiste et dévoué à la cause humanitaire, il a très vite rejoint l’équipe de la Croix -Rouge fontenaisienne dont il a pris la présidence en décembre dernier. « Les missions de la Croix-Rouge sont multiples et toutes sont importantes :  l’alimentaire, le vestimentaire, la sécurité routière, l’alphabétisation et l’écoute, avec un soutien psychologique pour les bénéficiaires. Nous recevons beaucoup d’appels en ce moment avec le COVID. »
Parmi les priorités, Didier Ragon soulève l’importance de la formation. « Nous avons un gros travail à faire sur la formation des secouristes, nous comptons cinq formateurs aujourd’hui, mais la demande est importante. Beaucoup de personnes ont besoin de leur brevet de secouriste pour le travail, par exemple.»
Au quotidien, quarante cinq bénévoles travaillent pour la Croix-Rouge de Fontenay-le-Comte. « Cela reste difficile de trouver des bénévoles, mais je constate aujourd’hui que de jeunes personnes se montrent volontaires pour apporter leur pierre à l’édifice, et ça c’est encourageant. Dans notre équipe les plus jeunes ont 17 ans, les plus anciens 75 ans. Ce qui motive les bénévoles, c’est soit qu’ils ont eux-mêmes vécu des situations compliquées, soit qu’ils montrent une forme d’altruisme. En ces périodes difficiles, on constate que de nombreuses personnes ont envie d’aider. », se réjouit-il. « Le mercredi, sur dossier d’assistantes sociales, on fait des colis pour les familles. Dans ces colis, il y a de la nourriture, des vêtements, des jouets pour les enfants. Les dons sont recueillis ici, à la boutique. Certains (donateurs NDLR) donnent de l’argent, d’autres nous apportent des vêtements, en bon état, que nous mettons en vente dans la boutique.  Chaque jour des clients viennent acheter ces vêtements, c’est une façon aussi d’aider ceux qui en ont besoin. » 

 
Nathalie MONTELLE

Notez


Plus d'articles :
< >